B comme Bouillotte

L’ expression “BYOB” a fait sa première apparition dans les années 50 sur des cartons d’invitations. Bring Your Own Bottle = Ramènes ta propre bouteille, l’hôte(sse) ne fournit pas la boisson! Dans notre cas, j’ai remplacé la bouteille par en gros, une bouteille d’eau chaude. La bouillotte.

C’est le tout premier morceau de Self-care que j’ai rencontré. Mon père l’utilisait il y a plus de 15 ans en tant qu’accessoire – Uncle Harry l’avait accroché à un type de Méditation Transcendantale (ooo le gros mot! On revient dessus dans un moment) il y a environ 15 ans et mon amie Lisa a finit de me rendre accro. A chaque fois que quelqu’un dormait chez elle dans sa petite maison de Thomastown, Kilkenny, en Irlande, elle préparait le lit et une bouillotte, été comme hiver. Bon ça reste l’Irlande quoi, il ne fait jamais très chaud.

C’est aussi un peu le kit premiers secours pour nous les femmes. Ça aide avec les crampasses tout en créant une atmosphère un peu cozy dans notre misère mens(tr)uelle.

Le truc un peu cozy, ça change la vie les gars! Moi, ça me met dans une bulle confortable pendant les nuits d’hiver (ou toute celles un peu fraiches) et m’aide a trouver le sommeil. Et le sommeil, ça, ça change la vie. C’est gratuit et ça répare ton corps et ton cerveau tous.les.jours.

En fait quand j’y pense, ça me rappelle mon tout premier symptôme qui m’a dit “mais qu’est-ce que tu me racontes là?” . J’avais l’impression d’avoir une bouillotte sur certaines parties de mon corps, pas de chaleur au toucher, seulement ressentie (merci les neurones).

Ça aurait dû me dégoûter, non? Bah non. La minute où je suis sortie de l’hôpital et suis rentrée chez moi avec mon père, je me faisais une bouillotte pour essayer de retrouver cette bulle de confort. Et ça me suit depuis, je voyage même avec, même pour une nuit.

Mais encore une fois, quel est donc le rapport avec le yoga? C’est simple, je veux l’utiliser d’abord comme un relaxant musculaire et un bolster de fortune. La plupart d’entre nous avons mal au dos, spécifiquement dans le bas du dos. Avec quelques étirements doux, la bouillotte aide à relaxer ses muscles qui nous semble souvent inaccessibles.

Ensuite et surtout, je veux l’utiliser comme un outil pour aider à reconnecter avec son corps, tout comme Uncle Harry l’avait transmis à mon père. Pour développer une conscience corporelle, et donc particulièrement lors de la phase de méditation, lorsqu’il s’agit de scanner notre corps et faire l’état des lieux. Ça prendra du sens en le faisant, tu verras.

Ce post t’ai présenté aujourd’hui à la demande générale! Le B comme Bouillotte était super clair dans ma tête mais, grâce a vos feedbacks, j’ai réalisé que ça méritait un peu plus d’explication. C’est pas juste pour avoir un nom qui a la classe! Et probablement peu accessible pour les frenchies… j’y réfléchi.
On se retrouve la semaine prochaine et d’ici la prenez soin de vous et profitez du weekend, peu importe la météo. (Il pleut sa grand-mère à Lyon.)

Logo par le merveilleux Gaëtan Billault!

[Ce post est traduit de l’anglais. Le post dans son milieu naturel ici]

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s